Ubuntu

“Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous”

Cet homme a pour lui seul une Journée Internationale! Incroyable, Non? C’est comme avoir un prix Nobel, qu’il a eu aussi.. en mieux.. Depuis le 18 juillet 2010, chaque citoyen du monde est invité à consacrer 67 minutes de son temps à une œuvre au service de la collectivité, en hommage aux 67 années que Mandela a consacré pour l’égalité, la justice sociale, la réconciliation et la diversité culturelle.

Nelson Mandela a combattu l’apartheid en Afrique du Sud avant de devenir président de la République de son pays après les premières élections nationales non ségrégationnistes. Il a été l’un des dirigeants historiques de cette lutte non violente pour ensuite fonder la branche armée chargée du sabotage systématique des installations publiques et militaires. Pour toutes ses actions, il sera emprisonné presque 27 ans avant de recevoir le Prix Nobel de la paix en 1993. Élu président de la République d’Afrique du Sud en 1994 jusque 1999, il se consacre ensuite à la défense des droits de l’homme au travers d’associations luttant contre la pauvreté ou le sida.

Qu’est ce qui pousse un humain à se transcender et à lutter pour une cause juste? Un jour, quelque part, quelqu’un trouve la force de se lever et d’œuvrer pour améliorer le Monde. Bien sûr, cette femme ou cet homme aura ses défauts, ses contradictions. Il n’est pas nécessaire d’être parfait.e pour devenir une héroïne / un héros. Et tout le monde n’est pas obligé de l’idolâtrer comme un.e sauveur.se. Tout le monde n’aura pas sa force, ni ses faiblesses. Et peut-être que personne ne le comprendra complètement. Avait on vraiment besoin d’une journée Mandela pour se souvenir? Il suffit d’entendre Johnny Clegg et nous savons.. Non?

Non. Il faut se souvenir des héros; quels qu’ils soient. Parce qu’au bout du compte, ils finissent toujours par mourir.. Les souvenirs s’estompent, les témoignages se font rares. Certes, les musées, les monuments restent, mais.. En fin de compte, le peuple oublie. Oui, l’oubli est facile quand les générations passent et qu’elles n’ont pas connu la peur, la violence et les cris. Tout peut être remis en cause quand les témoins directs, quand les acteurs des événements disparaissent. Soudain, les crimes, les mensonges, les actes délictueux ne sont plus si graves, ne sont plus si terribles. L’abominable, s’il n’en devient pas acceptable, n’est plus haïssable. On s’endort, fort d’une certaine idée du passé, pensant qu’un retour en arrière est impossible, l’évolution naturelle ne le permettrait pas. Sauf qu’on oublie.. Pour que ce soit plus facile à vivre.. Parce que pour ce soit imprimé dans sa chair, il faut que cela soit vécu. C’est terrible de dire ça.. Et pourtant.. Ce qui n’est pas proche de vous, vous touche moins.. C’est un fait. Le monde moderne anesthésie les douleurs et les tristesses des plus riches à coup de médias 24/24-7/7, en les divertissant pour qu’ils regardent ailleurs ou en leur faisant peur.. Et les plus pauvres, en les assommant d’injustices, de malheurs et de divertissements absurdes. Ceux qui osent se rebeller et chercher ailleurs un peu de bonheur échouent face contre terre, le cœur gorgé d’eau, sur des rives étrangères ou familières..

On pensera ce qu’on voudra:
Que les Journées Internationales sont inutiles et que personne ne donnera 67 minutes de sa journée, 1 fois par an, pour un homme mort qui a voué sa vie à réconcilier un peuple. Que nous sommes plus évolués qu’au siècle dernier, comme on pourra toujours imaginer qu’un parti politique d’extrêmes n’arrivera jamais au pouvoir et ne cherchera pas à exterminer d’autres peuples, encore. On pourra toujours se donner bonne conscience en se disant que d’autres osent à notre place.. Se dire que ce n’est pas notre faute, que nous n’avons pas le pouvoir de décision, que nous n’y pouvons rien car pas assez puissants.

Alors, heureusement que cette journée est là pour nous rappeler que TOUT est possible. La vie de cet homme en est la preuve: il a initié, avec d’autres, le changement.. l’histoire d’un pays tout entier…

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s