Que faire et où aller en Juillet?

C’est entendu.. Vous avez déjà prévu quoi faire durant ces congés payés que vous avez posé.. Bien sûr, vous vous y êtes pris à l’avance et tout est (quasi) déjà réglé.. Maaaais, comme on n’est pas à l’abri d’un désistement de dernière minute.. ou d’un week-end libéré..  Voici quelques idées pour occuper vos heures…

D’abord un petit jeu pour savoir où vous pourriez bien partir et si faute de budget, vous restez en France, vous trouverez quelques animations, festivals et autres événements, notamment sur Paris, ou ailleurs. Sur le site de france.fr, on pourra suivre ses envies, selon que l’on est solo, en couple ou en famille.. Et pendant ce temps, quelques escapades un chouilla plus loin…

Si vous avez des enfant, et prévoyez un voyage, voyagesetenfants qui pourra vous aider: Énormément de ressources partagées qui pourront répondre à toutes les questions que vous vous poserez au point que vous ne saurez par où commencer

Voici l’activité coup de cœur du mois de juillet (les 20,23,26 à 22h): Le violon sur le sable

Cela fait 32 ans que ce festival a lieu à ROYAN (17). Depuis 2012, il s’est étoffé avec le festival off “Le Violon sur la Ville”. Évidemment, tout le monde n’est pas fan de la musique classique. Et pourtant.. Si vous êtes dans le coin, si vous avez quelques jours de libre, prenez une serviette de plage, un pull et allez-y.

Il n’y a pas de mot pour décrire ce que l’on ressent à s’allonger sur la plage, sentir le sable froid sous la serviette, plonger son regard dans le ciel étoilé et entendre cette musique puissante nous emplir le cœur.. Voici la préface du site internet qui illustre si bien La Tradition du Violon sur le Sable:

“Il me plaît de croire que plus tard, bien plus tard, l’enfant qui ce soir est assis sur le sable se souviendra, devenu grand, qu’autrefois déjà, il y avait des drôles de chanteuses qui chantaient fort et haut et qu’à la fin, des étoiles de feux tombaient sur leurs robes. Parce que le Violon sur le Sable fabrique des souvenirs d’enfance pour ces mômes qui patiemment attendent le feu d’artifice final, Il se souviendra aussi qu’il y avait du sable, et que Maman prenait une couverture pour s’asseoir sur la plage avant de préférer un siège en vieillissant. Il se souviendra toujours de quelques musiques là-bas à Royan, celles déjà entendues sur une pub à la télé d’autrefois, d’ailleurs c’est sur l’une d’entre elles que la cousine me prit la main. Ces airs, il les écoute aujourd’hui, devenu grand, et ce soir il emmène son fils à son premier Violon, pour que plus tard…. Dommage que Grand-mère ne soit plus là.” Philippe Tranchet

           

1 commentaire

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s